Qu'ils aient eu leur conclusion ou un problème stoppant leur progression, nous réunissons ici les récits terminés pour faire de la place pour ceux en cours.
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Confession of a Hit Man.

de SPOW3 01 nov 2011 - 00:43

Confession of a Hit Man.


[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

    Nom : Eaton.
    Prénom : Wade.
    Lieu et date de naissance : Montpellier ([Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]), le 21 Janvier 1985.
    Nationalité : Franco-Canadienne ([Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] - [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]).
    Alma Mater : University of Chicago ([Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]) (B.A. in Economics) / Boston University ([Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]) (M.A. in Economics)
    Emploi actuel : "Economic Hit Man" pour ExxonMobil.
    Travaux remarquables : .
    Epouse : .
    Enfant : .
Dernière édition par SPOW3 le 02 mars 2012 - 04:48, édité 6 fois.
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of an Hit Man.

de SPOW3 09 nov 2011 - 03:30

PARTIE I : 1985-1998


Un assassin est né.

Je suis un fils unique, issue d’une classe moyenne. Mes deux parents viennent d’une lignée de trois siècles de Français pures souches ; fiers, patriotiques, et bien d’autres qualités ou défauts qui caractérisent les Frenchies. Ils ont été les premiers dans ma famille à atteindre l’université. Ma mère est désormais une professeure de latin à la faculté de lettres de l'UM3. Mon père est lui devenu un gérant d’une entreprise d’informatique célèbre dans le pays après de longues études en mathématiques et physiques. Quand je suis né, à Montpellier, ils étaient chacun à l’apogée de leur art...

Les premières années de ma vie furent assez paisibles, toujours le premier de ma classe et ceci, de la maternelle au CE2. Mais cette année de mes huit ans, une chose allée changer, en effet, le destin a décidé que nous devions quitter la France pour le Canada et plus particulièrement Montréal, où les universités étaient à la recherche de professeurs, ma mère qui sortait de la maternité en 1985, n’avait toujours pas de postes en 1993. Certes elle m’a, de ce fait, énormément aidé pour mes études et sur d’autres plans, mais il fallait recommencer à gagner de l’argent pour vivre, le Canada était une opportunité en or de ce point de vu là et il ne fallait pas la manquer.


Pour la vie.

Le Canada fut notre « Eldorado ». Certes, il a fallu un temps d’adaptation avant que nous ne prenions nos marques, le temps, l'état d'esprit, le français et l'anglais qui cohabitent... Mais une fois que ce fut le cas, la joie fut immense. Mon père a pu faire des bénéfices immenses avec son entreprise informatique qui a bénéficiée de nouveaux débouchés. Ma mère a pu trouver un emploi à l’Université de Montréal. Et moi, habitué des Smith, Keynes et autres théoriciens financiers ou bien encore parlant le latin comme une langue vivante, j’ai pu intégrer le cycle secondaire à seulement 8 ans, au lieu de 12 comme c'est habituellement prescrit au Québec. J’étais telle une bête de foire dans les couloirs de l'école, les moqueries étaient incessantes et basses, mais je m’en fichais, je savais que du haut de mon âge aussi petit soit-il que je finirai par accomplir des choses extraordinaires et peut-être, arriverai-je, un jour, à changer le monde.

Ma mère, mon père et moi installé depuis maintenant 2 ans ici dans la Belle-Ville, avons décidé, de faire une requête pour obtenir la double nationalité. Après quelques semaines d’attentes, la réponse nous est parvenue, et, à notre grand soulagement, elle fut positive, adieux visa et autres paperasses, et bonjour double nationalité...

Rien d’exceptionnel à signaler dans ma vie les années qui suivirent sinon que, j’ai maintenant accès au CEGEP et que je ne sais guère où m’orienter pour mes deux prochaines années estudiantines… Arts et lettres ? Sciences humaines ? Sciences de la Nature ? J’ai encore quelques mois pour choisir, puis je n’ai que treize ans, le métier, il viendra bientôt, avec le temps, pour l'instant, je vais plutôt me replonger dans Camus.
Giiov.a
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 817
 

Re: [FM'12] Confession of an Hit Man.

de Giiov.a 09 nov 2011 - 14:30

Bon début, j'aime beaucoup
Stevy
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 12621
Localisation: Au bord de l'eau
 

Re: [FM'12] Confession of an Hit Man.

de Stevy 10 nov 2011 - 02:14

J'aime beaucoup aussi, bonne chance pour la suite :)
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of an Hit Man.

de SPOW3 10 nov 2011 - 07:35

Giiov.a a écrit:Bon début, j'aime beaucoup


Stevy83 a écrit:J'aime beaucoup aussi, bonne chance pour la suite :)


Merci :gene: , en parlant de la suite, la voici. J'aspire à ce qu'elle vous plaise tout autant que les deux premiers chapitres.


PARTIE II : 1998-2006


Leçons pour un assassin.

Voilà, j’avais enfin trouvé ma voie, ça sera l’économie. J’ai pris « arts et sciences » au CEGEP et je m’en suis sorti assez facilement, malgré la découverte d’une vie que je ne connaissais guère, celle des adolescents…

De mes 13 à 15 ans, j’ai assisté aux déboires d’une jeunesse n’ayant aucun repère auquel se raccrocher ou quelque chose pour rêver. Alors ça boit, ça drague, ça se drogue. Triste constat pour cette relève qui au-lieu d’affronter la réalité, la réfute. Vous devez vous dire, oh non, encore un puritain. Le fait est que non, je ne suis pas un puritain, disons que j’ai des principes que je respecte, et je ne me permets pas de boire ou quoique ce soit, j’essaye d’affronter la réalité même si elle est dure. Je veux avoir, de plus, un esprit sain dans un corps sain comme dirait l’autre.

Cela étant, ces « années CEGEP » furent très agréables, les moqueries avaient cessées, et j’ai commencé à enfin côtoyer des gens intéressants avec lesquels j’ai pu partager mes passions que sont, le sport, l’art et l’économie. J’y ai aussi rencontré une belle créature, brune aux yeux verts, un mètre soixante-dix dénommée Nina. Argh, si seulement je n’étais pas timide, j’aurai sans doute pu agir, au lieu de ça, je l’ai laissé aller délicatement dans les bras d’un gars que je méprise du plus profond de mon âme, enfin, ce n’est que partie remise je l’espère.

Il était temps, à l’aube de ce XXIe siècle et IIIe millénaire de partir rejoindre les Etats-Unis pour poursuivre mes études et compléter mon baccalauréat en économie (3 ans) dans l’antre des Chicago Boys.
Giiov.a
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 817
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Giiov.a 10 nov 2011 - 11:23

C'est pas mal du tout, on accroche très facilement :clin:
Marlowe
Awards - Écrivain
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3485
Localisation: Iunctis
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Marlowe 10 nov 2011 - 14:58

Bon, tu va tuer qui ? :(

Sérieusement, pour le moment, j'aime beaucoup. c'est agréable à suivre et facile à lire. Continue comme ça, je vais suivre au fur et à mesure.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Phenom'
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 7139
Localisation: La Roche (85)
Partie FM: West Ham Utd
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Phenom' 10 nov 2011 - 19:56

Je ne suis pas étonné du style d'écriture parfait qui se dévore facilement venant de toi. Encore un début qui intrigue en plus de ça, on ne sait guère à quoi s'attendre à dire vrai et c'est ça aussi le charme général. J'ai noté quelques similitudes avec la réalité sur certains points. Good job Bro' :love:
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Phenom' 22-1 | Avatar : Diafra Sakho
Carnets : Règles - Référencements - Conseils d’Écritures
Autres : Ressources - Requêtes - Petit Carnet des Stories
Gvhtt15
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 369
Localisation: Lorient
Partie FM: FC Lorient
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Gvhtt15 10 nov 2011 - 23:05

J'adore, et hâte d'avoir la suite !!!
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de SPOW3 11 nov 2011 - 05:12

Giiov.a a écrit:C'est pas mal du tout, on accroche très facilement :clin:


Merci beaucoup :gene: , mission réussite alors si vous accrochez facilement.

Majk a écrit:Bon, tu va tuer qui ? :(

Sérieusement, pour le moment, j'aime beaucoup. c'est agréable à suivre et facile à lire. Continue comme ça, je vais suivre au fur et à mesure.


AH AH ! Suspense :mrgreen: .

Merci pour ton message et content que tu trouves cela plaisant et facile à lire :wah: .

Τакᴇʀ´ a écrit:
Je ne suis pas étonné du style d'écriture parfait qui se dévore facilement venant de toi. Encore un début qui intrigue en plus de ça, on ne sait guère à quoi s'attendre à dire vrai et c'est ça aussi le charme général. J'ai noté quelques similitudes avec la réalité sur certains points. Good job Bro' :love:


Merci Bro' :love: . Je note que vous accrochez facilement c'est un très bon point pour moi surtout avec ce qui va suivre :mrgreen: .

J'essaye d'instaurer une esquisse psychologique du personnage, qui en effet s'inspire assez de moi :na: (pas sur tout heureusement mais sur de nombreux aspects oui), avant de commencer FM.

gvhtt15 a écrit:J'adore, et hâte d'avoir la suite !!!


Merci :gene: . La suite, la voici avec un petit cours d'économie assez barbant, mais j'ai essayé de faire simple j'espère que cela vous conviendra.


NOTE : Avant de commencer ce chapitre, j’aimerai pour ceux que ça intéresse faire un bref résumé des « Chicago Boys », vous pouvez, si ça ne vous intéresse pas, passer votre chemin, cela dit, il me semble que cela aura de l’importance pour la suite (voir spoiler).

Qu'est ce que les Chicago Boys ?

Au commencement, il y avait l'Ecole de Chicago qui est un groupe "informel" d'économistes issus du département économique de l'Université de Chicago (l'Ecole comptaient parmi ses membres importants Milton Friedman (Prix Nobel d'Economie en 1976), George Stigler (Prix Nobel d'Economie en 1982), Ronald Coase (Prix Nobel d'Economie en 1991), Gary Becker (Prix Nobel d'Economie en 1992) ou encore Robert E. Lucas (Prix Nobel d'Economie en 1995)...). Ces économistes donc, prônaient le monétarisme (courant de pensée selon lequel, l'intervention de l'Etat est inutile voir nuisible), le libre marché (les prix entre acheteurs et vendeurs sont définis par leur consentement mutuel)... autant dire, des néolibéraux purs.

Vous me dites alors ? Oui et ? Et, justement, ils auraient pu être des gens respectables s'ils n'avaient pas causé des dégâts collatéraux. Comment ? Alors que Salvador Allende est Président du Chili, l'Ecole de Chicago qui donne des cours à l'Université Pontificale Catholique du Chili, voit les nationalisations proliférer sous le gouvernement en place. Mécontent et portant atteinte à ses idéaux économiques et politiques, l'Ecole de Chicago et les Chicago Boys (ceux qui ont été formé) participent alors au coup d'Etat de 1973 qui renverse Allende et met en place le Général Pinochet. Ce dernier, monopolisant le pouvoir va appliquer à la lettre les principes économiques des Chicago Boys et va même, jusqu'à les nommer ministres. Les entreprises chiliennes sont de nouveau privatisées et l'Etat met en place la retraite par capitalisation, abaisse les dépenses sociales... Résultat ? Le chômage atteint un niveau record de 31% en 1983 contre 4,8% sous Allende, le pays doit faire face à une grave crise économique ; banques et entreprises font faillites, l'inflation atteint 20% et le pays subit une récession de 14,3%, la dette du pays explose s'élèvant à plus de 16 Mds de dollars... Les entreprises américaines, notamment, ont pu pendant ce temps, s'enrichir grâce à l'ultralibéralisme en place.

Contrairement à ce qu'avançait Milton Friedman, le "miracle chilien" n'a pas eu lieu, enfin si, avant et après les Chicago Boys et non pendant...

La fin du régime Pinochet marquera la fin de la participation des Chicago Boys au gouvernement et un retour à quelque chose de viable. L'Université de Chicago a elle trouvé de nouvelles occupations qui ont pour nom FMI et Banque Mondiale...


PARTIE II : 1998-2006


Chicago Boys.

Ah, Windy City ! Plus de 2,5 millions d’habitants pou 4 444km². Une ville démesurément grande et une histoire qui n’a d’égale qu’elle-même. Chicago fut le théâtre de nombreux événements comme la prohibition dans les années 20 avec des figures célèbres comme Al Capone…

Ici, je me sens comme un enfant devant des jouets, tout fou fou, cet air de l’Illinois, je l’aime. Il a quelque chose de particulier, je ne serai l’expliquer, mais je m’y plais. Mes parents toujours à Montréal me manquent mais après tout, il faut bien un jour ou l’autre quitter le cocon familiale non ?

Les cours sont géniaux, Milton Friedman (voir spoiler) en personne les assure, nous sommes les nouveaux Chicago Boys, le Grand Maître comme je l’appelle à l’air de m’apprécier, il faut dire que je suis le meilleur élève de son cours et qu’il apprécie mes théories. On s’est souvent vu en dehors des cours, selon lui, si je continue ainsi, je pourrai devenir un très grand économiste et pourquoi pas, aspirer au Nobel ? Niveau confiance, je ne pouvais pas être mieux et pourtant...

J'ai réussi à intégrer les Maroons, l’équipe de football américain de l’Université, certes, l’équipe évolue à un niveau relativement bas (NCAA Division III), mais, au poste de cornerback, je m’amuse et c’est le principal. Faire du football américain, c’est ma façon de pouvoir souffler après avoir étudié des théories huit heures durant. La saison fut exceptionnelle et après une dernière victoire sans appel (30-0) où j’ai réussi à marquer un touchdown sur une interception (ndlr : mon troisième durant cette première saison), nous avons eu la surprise d’avoir une fête organisée en notre honneur le soir même au campus. C’est là, que j’ai rencontré une jeune femme ressemblant fortement à Nina (voir « Leçon pour un assassin »), j’étais sous le charme mais comment l’aborder ? J’ai eu un peu de chance à vrai dire, puisque c’est elle qui est venue me voir après avoir parlé à une amie en commun. Une longue discussion entre nous deux suivie, nous nous sommes revus le lendemain puis le surlendemain… jusqu’à que nous sortions enfin ensemble après quelques semaines de fréquentation. Durant trois ans j’ai vécu à ses côtés de merveilleux moments, même si jongler entre les cours, les Maroons et ma relation fut dur, c’était la seule personne en dehors de Friedman avec qui je discutais ici. Alors qu’appuyé par le Grand Maître pour rejoindre Boston University, je dois lui annoncer la nouvelle, elle décide soudainement de rompre effaçant trois ans de nos vies en quelques mots. Elle évoquait comme raison, le refus de déménager et de quitter ses parents. Triste nouvelle pour moi, c’est donc seul comme à mon arrivée et avec mon B.A. (obtenu avec les honneurs) en main, que je me dirige vers le Massachusetts en quête d’un Master (2 ans) qui m’ouvrira peut-être les portes d’un emploi.
Phenom'
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 7139
Localisation: La Roche (85)
Partie FM: West Ham Utd
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Phenom' 11 nov 2011 - 10:53

C'est toujours aussi solide et toujours aussi bien écrit. J'attend autant la suite pour arriver dans un club que le moment ou tu va te faire une autre femme :(
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Phenom' 22-1 | Avatar : Diafra Sakho
Carnets : Règles - Référencements - Conseils d’Écritures
Autres : Ressources - Requêtes - Petit Carnet des Stories
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de SPOW3 12 nov 2011 - 07:10

Τакᴇʀ´ a écrit:
C'est toujours aussi solide et toujours aussi bien écrit. J'attend autant la suite pour arriver dans un club que le moment ou tu va te faire une autre femme :(


Merci Bro' :love: .

J'espère ne pas te décevoir dans ses tâches :lol: .


PARTIE II : 1998-2006


J'ai rêvé d'un rêve.

Arrivé à Boston en trombe, après voir atterri au Logan International Airport, un taxi m’emmène sur le campus de l’Université de Boston où j’apprends que je vais devoir habiter avec une jeune femme qui vient elle aussi pour effectuer ses premiers pas ici. Quelle chance ! Espérons qu’elle soit sympa et qu’elle m’appréciera, mais pour l’heure, défaisons les valises.

Deux heures plus tard et toujours dans mon aménagement, je suis interrompu par un bruit assourdissant. La sonnette retentit, je me précipite vers la porte. Fausse alerte. C’était un des employés de l’Université qui voulait savoir si je ne manquais de rien, je hochai la tête pour lui signifier que tout allait bien et qu’il pouvait repartir. Ennuyé par ce déménagement, je pris position du canapé où je m’endormis après quelques secondes. Je rêvai de cette fille qui allait venir emménager avec moi, une nouvelle Nina ? Je n’espérai que ça...

DING DONG ! Je me réveille en sursaut, je cours, je transpire, je ne prends pas de douche, je ne mets pas de parfum, je ne range pas mon bordel, je ne vérifie pas ma braguette et j’ai une crotte de nez qui pend. J’étais prêt à l’accueillir quoi.

Hey mais que voilà ? Un mec déguisé en femme. Bref, je vis avec une charmante demoiselle.


Tu rends mes rêves réalisables.

Après cette première journée désastreuse, je décide d’aller voir le secrétariat pour demander des explications. Ils m’ont dit qu’Alexandra n’était pas encore arrivée et qu’ils ne comprenaient pas que quelqu’un se soit fait passé pour elle. Des agents de sécurité furent envoyés et l’homme ou la femme, je ne sais pas trop en fait, fut renvoyé(e).

Sur le point de quitter le secrétariat je rencontre une sublime femme d’un mètre soixante-dix me rappelant étrangement Nina. Après un long échange de regard, elle se présente au secrétariat, je me suis permis d’écouter alors. Et oh surprise, elle prononça le nom d’Alexandra. Oui mes amis, je vais habiter avec cette créature de rêve. Enfin, je crois. Pour ne laisser aucun doute, je pris la décision de l’aborder, chose que je n'aurai faite à Chicago :

« - Hey, salut, moi c’est Wade, tu viens d'arriver à ce que je vois. Tu t'appelles comment ?
- Je m’appelle Alexandra. Mais tu le sais déjà non ? Je t’ai vu écouter ma conversation, tu n’es d’ailleurs pas très discret.
- Exact, je te prie de m’excuser mais je suis en attente d’une fille qui s’appelle justement Alexandra et qui doit habiter avec moi.
- Hey bien, heureux de faire ta connaissance cher colocataire, le 18216 a enfin tous ses membres. »


WOAH. Après des débuts catastrophiques à Boston, voici qu’Alexandra va partager avec moi l’appartement 18216. Je suis aux anges et complètement sous le charme de la demoiselle. On verra bien ce que cette première soirée nous réserve. Mais dans tous les cas, demain retour à la dure réalité avec mes premiers cours dans l'optique d'obtenir mon Master.
Dernière édition par SPOW3 le 13 nov 2011 - 01:45, édité 1 fois.
Elmander31
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1181
Localisation: Poissy
Partie FM: Real Madrid
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Elmander31 12 nov 2011 - 15:45

Excellent le scénario on voit l'étudiant en puissance !!! J'aime beaucoup...

Et Alex' Morgan qui est ta colocataire ^^ Allez dépêche toi je suis impatient !!!!
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Ptm
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 855
Localisation: Masculin
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Ptm 12 nov 2011 - 15:54

Ouais enfin on sent le copié coller de Bref :P
Débuts sympa, même si moins d4rk qu'avant :p
Giiov.a
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 817
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Giiov.a 13 nov 2011 - 01:18

Alex Morgan :wah: :wah: :coeur:
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de SPOW3 13 nov 2011 - 03:39

Elmander31 a écrit:
Excellent le scénario on voit l'étudiant en puissance !!! J'aime beaucoup...

Et Alex' Morgan qui est ta colocataire ^^ Allez dépêche toi je suis impatient !!!!


Merci mon Loulou :coeur: .

Je savais que tu allais aimer ce choix de colloc' :p .

Ptm a écrit:Ouais enfin on sent le copié coller de Bref :p
Débuts sympa, même si moins d4rk qu'avant :p


En effet, petit clin d'oeil à cette série qui j'espère retrouvera la teneur qu'elle avait au tout début.

Pour le côté dark, ça va arriver :p.

Giiov.a a écrit:Alex Morgan :wah: :wah: :coeur:


Oui :coeur: .


PARTIE II : 1998-2006


Une soirée sympathique, un lendemain antipathique...

Comme je le pensais, Alexandra ou Alex’ comme vous voulez, est une jeune femme super. Nous avons discuté longuement pour ce premier soir. Qui dort où ? Qui fait quoi au niveau des tâches ménagères...

Après ces questions essentielles pour une vie à deux. Nous avons mangé une poutine, plat typiquement québécois, et préparé par mes soins. Elle m’a fait comprendre qu’elle avait grandement apprécié mes talents au fourneau.

Le repas terminé, nous avons ensuite visionné un film ; « Orange Mécanique », le chef d’œuvre de Stanley Kubrick. Devant l’écran, sur le canapé, collé l’un à l’autre, beau moment. « Singin’ in the Rain » retentit, le film vient de se terminer. Avant d’aller se coucher, une dernière chose...

Encore du bavardage où nous avons appris à mieux nous connaître, études, passions... Alex’ joue attaquante et espère intégrer les Terriers (équipe universitaire de BU). Même si elle pratique le soccer, elle admire les sportifs en général. Elle est ici pour continuer ses études d’économie politique, elle fut agréablement surprise en apprenant que l’un de mes mentors n’est autre que Milton Friedman. Sport, économie, de nombreux points communs entre nous deux donc. Dans son petit haut noir, elle me souhaita bonne nuit et regagna son lit, me laissant le canapé pour dormir. Ah quelle bonne soirée !

Lendemain difficile donc, la journée précédente fut riche en émotion, Alex’ était déjà en cours quand moi, je me suis levé pour assister au mien. Le professeur qui sera en charge de mon mémoire est hautain, je sens que je vais passer deux belles années avec lui. Heureusement, Milton Friedman pourra m’aider, on a un stage à faire dans quelques mois pour appuyer nos recherches. Avec son soutien, il me semble impossible de ne rien trouver d’ici la date butoir.

Dix-huit heure trente, il est l’heure de retrouver l’appartement 18216 et de raconter ma journée à Alex et d’écouter la sienne. Mais à mon arrivée, elle est absente, bizarre, elle devait finir à dix-sept heure. Je tente de l’appeler rien. J’attends une heure. Puis deux. Je regarde mon portable toujours rien. Je décide de prendre une douche. Je sors de celle-ci. Regarde mon téléphone. Un message. C’est elle, elle est avec des amis de sa promo’ au restaurant. Ce soir, je passe ma soirée seul. Je prends des initiatives et envoie un courriel à Milton Friedman pour qu’il appuie ma demande de stage. Quelques minutes après, je reçois sa réponse, il a tout arrangé, je serai assistant économique chez ExxonMobil à partir de janvier. Voilà une bonne chose de faite, reste plus qu’à choisir entre attendre Alex’ ou partir se coucher. Je privilégie la première option après avoir mangé une bonne pizza, je prends position de mon canapé et tombe sur une rediffusion d’un match de soccer, PSG-Lorient, entraîné par le célèbre Organiz, ce fut une très belle partie qui s’est terminé par une victoire 2-0 pour les hommes de la capitale. Captivé par les programmes sportifs de la nuit, j’enchaîne avec West Ham-Arsenal, encore un entraîneur de génie en la personne de Τакᴇʀ', malgré le nul, les Hammers ont réalisé une bonne prestation et n’ont pas à rougir. Finalement, ma soirée se termine par le match préparatoire Suns de Phoenix – SuperSonics de Seattle, Evan Fournier a de l’avenir, double-double pour son premier match respect garçon.

Minuit passé, le match de basket vient de se terminer. Alex’ rentre, accompagnée d’un garçon, je fais semblant de dormir, bouillonnant de rage.
Giiov.a
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 817
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Giiov.a 13 nov 2011 - 12:58

J'aime toujours autant :coeur:
Le type qui l'attend toute la journée et elle rentre avec un mec :lol: :lol:
Elmander31
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1181
Localisation: Poissy
Partie FM: Real Madrid
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de Elmander31 13 nov 2011 - 13:07

C'est juste excellent, tout comme les clins d’œil vers les autres stories c'est très très sympathique...

Mon pauvre, Alex' ne sera pas pour toi :snif:
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
SPOW3
Forumeur de l'année 2013
Avatar de l’utilisateur
Messages: 5735
Localisation: Montréal, QC.
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de SPOW3 14 nov 2011 - 09:10

Giiov.a a écrit:J'aime toujours autant :coeur:
Le type qui l'attend toute la journée et elle rentre avec un mec :lol: :lol:


Merci fidèle lecteur et posteur :love: .

Et oui, comme j'aime le rappeler, le Wade Eaton c'est une partie de moi, donc pas étonnant qu'il se fasse berner ainsi :lol: .

Elmander31 a écrit:
C'est juste excellent, tout comme les clins d’œil vers les autres stories c'est très très sympathique...

Mon pauvre, Alex' ne sera pas pour toi :snif:


Merci mon loulou :love: .

Il y aura d'autres clins d'oeil car je trouve ça marrant et j'en trouve rarement, vais-je lancer une mode :gne: ?

Et non pas d'Alex :'(.


PARTIE II : 1998-2006


Here Comes Your Man...

Lendemain de cette nuit assassine… Alex’, accompagné de son « mec », Thomas d’après ce que j’ai entendu, descendent de l’escalier, moi, je n’ouvre pas la bouche et fait comme si j’étais seul dans l’appartement. Pain. Nutella. 8h45. Je pars pour mon séminaire.

Ce dernier est intéressant, pour une fois… Accompagné de mon ordinateur portable, je me dirige ensuite vers la bibliothèque et le deuxième étage (spécialisé dans l’économie) où je commence à faire des recherches superficielles pour dégager le gros du travail sur mon sujet de mémoire. Cinq heures sont passées. Je commence à bailler. M’engourdir. Mes yeux se ferment tous seuls. Ma bouche devient pâteuse. Je tente de résister. En vain. Je m’endors.

Réveillé par une bibliothécaire, je regarde l’heure, minuit, merde. Vite un métro. Tabernacle, il n’y en a pu après vingt-trois heures. C’est donc parti pour quarante-cinq minutes de marche sous une légère brume l’ordinateur à la main. Les voitures sillonnent la route à la couleur sépia. Seul le bruit des gouttes se posant délicatement sur mon imperméable sont audibles. Je ne pense à rien, à ce moment-là, je me sens libre, heureux devant cet air ténébreux.

Après cette randonnée pédestre, j’atteins finalement le 18216 de BU. Et là, c’est le drame, j’avais oublié mes clés en partant rapidement ce matin. Alex’ dort, j’ai essayé de sonner, pas de réponse. Portable. Idem. Seule chose étrange, il y a toujours une voiture rouge qui occupe notre place de parking, ça doit être celle de Thomas. Sans solutions et ne sachant où dormir, je décide de prendre position du tas de verdure adjacent à la demeure où chante une rivière. Bouche ouverte, tête nue, fier. Je dors sous ce ciel bleu où la lumière pleut.
orgaAvatar de l’utilisateur
 

Re: [FM'12] Confession of a Hit Man.

de orga 14 nov 2011 - 14:13

Voila une storie qui fera mouiller buba. :wesh:
Bon style d'écriture pour le moment. :)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités