Qu'ils aient eu leur conclusion ou un problème stoppant leur progression, nous réunissons ici les récits terminés pour faire de la place pour ceux en cours.
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Piecow part à la retraite.

de Piecow 10 nov 2010 - 17:38

Bienvenu en Biélorussie !

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Pays d'Europe orientale entouré par la Lettonie, la Lituanie, la Russie et l'Ukraine, la Biélorussie compte un peu plus de 10 millions d'habitants, dont 1,8 million pour sa capitale, Minsk.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Terre de moto-ball, sport collectif se jouant avec un ballon et dont les joueurs pilotent des motos de 250 cm³, le pays vibre également pour le football, et sa star, Alexander Hleb, passé notamment par Arsenal et Barcelone.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Minsk, la capitale, est connue pour sa plateforme qui sert de transit du gaz russe vers plusieurs pays européens.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Mais la ville rayonne surtout sur la plan footballistique, au travers du FC Dinamo Minsk, club phare de la capitale. Vainqueur à sept reprises de la Top League depuis sa création en 1992, le club laisse depuis maintenant quatre ans le titre de champion de Biélorussie à BATE. Son dernier titre remontant à 2004.
L'équipe évolue dans le plus grand stade du pays, le Stade Dinamo de Minsk, d'une capacité de 41 040 places.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Au sud-ouest de Minsk, en province, on trouve la ville de Nesvizh, nécropole de la famille princière Radziwill. On y dénombre un peu plus de 14 000 habitants.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Son patrimoine y est faible, mais précieux. On note tout d'abord l'église du Corpus Christi, de style jésuite baroque.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Aussi, et surtout, on y trouve le château résidentiel de la famille Radziwill, classé patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Mais Nesvizh, c'est également un club de football. Loin des joutes européennes de son voisin du Dinamo Minsk, le FC Veras Nesvizh évolue en 1ère division, équivalent de la seconde division biélorusse.
Au palmarès vierge, le club fondé en 1995 évolue dans le Stade Urozhai, d'une capacité de 2224 places (toutes assises).

La 1ère division se compose de 16 équipes. Chaque équipe s'affronte deux fois, pour un total de 30 rencontres. La meilleure équipe est promue en Top League, alors que l'équipe classée deuxième joue les barrages. Les deux moins bonnes équipes sont elles reléguées.
Le championnat s'étend d'Avril à Novembre de la même année.
Il y a deux périodes pour les transferts. Une estivale du 1er Juillet au 31 Aout, et une hivernale, du 1er Décembre au 2 Avril.


    FC Veras Nesvizh [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
    Nation : Biélorussie
    Statut : Professionnel
    Réputation : Nationale
    Prix moyen des places : 0,60 euros
    Prix moyen des abonnements : 5,70 euros
    Prévision des médias : 9ème
    Valeur : 180K
    Budget salarial : 11376 euros/mois
    Budget transferts : 8000 euros

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Qui vivra, Veras ! By Piecow.


Commentaires ici-même :clin:
Dernière édition par Piecow le 27 nov 2011 - 16:01, édité 11 fois.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
polozed
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 520
Partie FM: Marseille-Tours
 

Re: Qui vivra, Veras !

de polozed 10 nov 2010 - 18:23

pressé de voir ce que ca donne les championnats dynamique et j'espere voir tout ca avt de mourir car cette partie s'annonce longue mais longue...
:yes: bravo
Il n'y a pas de plus beau but que celui marqué au coup de sifflet final...
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Queen
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3718
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Queen 10 nov 2010 - 18:24

Prix moyen des places : 0,60 euros
Prix moyen des abonnements : 5,70 euros

:hoho:
Je jouais avec l'Equipe B de l'OM, qui était d'un niveau de football inférieur à celle de la A, Doria
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 11 nov 2010 - 15:11

On se moque pas :yay:

La suite arrive.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 11 nov 2010 - 15:12

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Ce qu'on peut avec ce qu'on a.

L'effectif étant à la base plutôt bon mais réduit, il a fallu se mettre à la recherche de deux ou trois bons coups. Par "bons coups", il faut comprendre joueurs sans contrat ou prêtés gratuitement. Les finances sont dans le vert, mais ultra limitées, et le moindre écart de salaire peut tout faire balancer.
Et à ce petit jeu là, deux joueurs ont signé au club. Deux joueurs à vocation offensive, le secteur défensif étant suffisamment fourni.

1 sélection / 0 but.
29 ans.
173 cm / 72 kilos.
MOC/MG/MOG.
Sans contrat.
Clubs précédents : Gomel (Bié), Lokomotiv Minsk (Bié).



2 sélections / 1 but.
26 ans.
187 cm / 70 kilos.
BT
Sans contrat.
Clubs précédents : Dinamo Minsk (Bié), Naftan (Bié), Kaysar (Kyr), Savit (Bié).


[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Tsigalko se relance à Veras


A l'arrivée, le mercato est donc plutôt pas mal du tout, avec deux bons renforts, ex-internationaux. Un défenseur droit au nom totalement inutile nous a également quitté, pour le montant faramineux de 500 euros (!).
Tsigalko devrait être titulaire, alors que Afonasenko partira remplaçant. A lui de gagner sa place.
Considéré dans ses jeunes années comme un futur cador, le natif de Minsk aura bien assumé ce statut les premières années (14 buts en 15 matches avec la réserve du Dinamo Minsk à 16 ans puis 24 buts sur ses trois premières années en pro), mais depuis 2004, le buteur s'est perdu. A lui de retrouver ses qualité de finition d'antan, même si une carrière dans un top club européen est d'ores et déjà à oublier pour lui.

Du coup, l'équipe première du club se compose de 24 joueurs, tous biélorusses.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Des matches amicaux timorés.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Sept rencontres amicales étaient au programme de cette avant-saison. A l'arrivée, trois victoires, un nul, et trois défaites. Un bilan mitigé, mais pas inquiétant pour autant. Les trois défaites ont en effet été enregistrées face à des club de Top League. Le Torpedo-Zhodino, également pensionnaire de l'élite, s'est même incliné chez nous.

Un début de saison à ne pas rater.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Deux rencontres à la maison pour démarrer le championnat, c'est un cadeau qui peut s'avérer empoisonné. Il va falloir bien les négocier. Disons qu'au moins une victoire sera nécessaire. L'idéal étant d'amasser au moins quatre points sur ces deux matches.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
polozed
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 520
Partie FM: Marseille-Tours
 

Re: Qui vivra, Veras !

de polozed 11 nov 2010 - 15:43

je viens de me rendre compte que le club s'appelle veras
d'ou le titre
:sac:
Il n'y a pas de plus beau but que celui marqué au coup de sifflet final...
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 11 nov 2010 - 19:09

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Un championnat... renversant !

On démarre cette saison par deux réceptions consécutives. Le moyen de se mettre le public dans notre poche d'entrée. Ou de se faire rapidement siffler, au choix.
La composition est un 4-4-2 plutôt simple, avec deux milieux centraux et deux ailiers.
Pour ce premier match, c'est Vedrich Rechitsa qui nous rend visite. La ville se situe dans le sud-est de la Biélorussie et compte 65 000 habitants.
Le match démarre bien pour nous mais rapidement les visiteurs vont prendre le jeu à leur compte, et dominer. Néanmoins le score n'évoluera pas jusqu'à la pause.
Et après une pluie de cartons jaunes, Madzhid, mon défenseur central, finira la rencontre avant tout le monde, expulsé à 85ème. Vu la qualité du match, c'est presque son jour de chance. Oui mais voilà, en infériorité numérique, on va trouver les ressources pour placer une contra-attaque parfaite, au bout du bout du temps additionnel. Et sur un centre de Shumeiko sur le droite, Stain va surgir et tacler le ballon dans les filets adverses. 1 à 0, ça sera le score final, et on s'en sort plutôt très bien, après avoir passé une heure et demi à vendanger toutes nos occasions.
Une victoire au mental, à confirmer lors de notre second rendez-vous.

FC Veras Nesvizh - Vedrich Rachitsa 1/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Stain (90+5)

Deux semaines plus tard (oui, il y a une trêve entre la première et la seconde journée...), c'est au tour de Pinsk de nous rendre visite. Située au sud-ouest du pays, la ville compte 132 000 âmes.
Pour ce match, Tsigalko fête sa première titularisation. Mais il va traverser le match comme mon équipe : sans toucher beaucoup de ballons. Rapidement, Pinsk va mettre son emprise sur le jeu, et leur buteur Volkov ouvrira le score avant la pause (il était hors-jeu), avant de le doubler juste après.
A 2 à 0, on n'a malgré tout pas lâché. Et Tsigalko va réaliser un petit festival sur la droite, parvenant à centrer parfaitement pour la tête de Denisyuk, mon ailier gauche. 2 à 1, ça sera le score final. Première défaite de la saison, et niveau de jeu franchement pauvre.

FC Veras Nesvizh - Pinsk 1/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Denisyuk (80)

Situé dans le sud-est du pays, Mozyr, 112 000 habitants, sera notre premier déplacement de la saison. Le Slavia Mozyr nous attendant de pied ferme, après deux déplacements consécutifs, et trois points glanés.
Il était temps pour eux de jouer à domicile, et ça va rapidement se voir.
Madzhid, revenu de blessure, a récupéré sa place en défense. Et il va rapidement briller. Il prend le dessus sur le buteur adverse, lancé en profondeur, pour tacler magnifiquement le ballon... et l'envoyer dans ses propres buts. Mon gardien n'a rien compris. L'équipe adverse non plus, mais elle prend l'avantage. Dans les arrêts de jeu de la première période, à l'issue d'un long cafouillage, mon équipe étant incapable de dégager le ballon, arriva ce qui devait arriver. Frappe à l'arrêt, aux vingt mètres, pleine lucarne. Ca fait 2 à 0, et ça fait mal.
Le festival se poursuit après la pause, avec un troisième but d'une belle frappe à l'entrée de surface. La messe est dites. Du moins c'est ce que je pensais.
Car d'une manière totalement involontaire, Stain, buteur décisif lors de la première journée, va nous relancer. Parti côté gauche, il tente de centrer, mais se rate complètement. Résultat, ça fini dans les cages, bien aidé par un gardien déjà sous la douche mentalement.
Mais quand, trois minutes plus tard, Madzhid va pour la première fois être utile à notre équipe, en coupant la trajectoire d'un corner de Denisyuk pour ramener le score à 3 à 2, ben on commence à y croire. Et il l'a bien compris Madzhid. Il va chercher le ballon dans les filets, et court vers le rond central, pour pas perdre de temps. Tellement excité, il en oubliera juste de s'arrêter. C'est finalement notre gardien qui stoppera sa course folle vers... on ne sait pas trop quoi. Euphorie quand tu nous tiens.
Du coup, à l'abordage ! Et ça va payer. Stain, décidément en forme, s'en ira côté gauche, pour offrir un caviar de centre à Tsigalko, qui ne va pas se priver pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs, bien aidé là-encore par une défense totalement à la rue, et un gardien transparent. Trois partout, c'est le score final !

Slavia Mozyr - FC Veras Nesvizh 3/3
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Stain (76), Madzhid (79), Tsigalko (89)

Un début de saison encourageant.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Finalement, la Biélorussie, c'est bien plus marrant qu'on ne pense. Les gardiens sont à vomir, les défenses sont à la rue, et les frappes cadrées sont rares. Du coup, même si mes joueurs sont pas très bons, ben les adversaires non plus. Donc on voit quand même des buts.
Ce qui est sûr en tout cas, c'est que beaucoup d'équipes se valent. Le championnat promet d'être serré.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 12 nov 2010 - 18:12

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Un long mois, bien terminé.

Déplacement à Gomel. Deux nuls et une défaite pour eux dans ce début de championnat. Pour une ville de 500 000 habitants, qui joue la montée cette année, ça fait désordre. Et les joueurs comptent bien sûr sur ce match pour se relancer. A nous de ne pas se laisser faire.
La première période sera ouverte, et aussi bien eux que nous auront les occasions pour ouvrir le score. Mais quand on cadre pas, ben ça rentre pas. A noter quand même qu'on perd sur blessure notre artificier principal de ce début de saison, Madzhid.
Et peu après l'heure de jeu, le public va se lever pour l'ouverture du score de son équipe. Sur un corner, Krechin, seul (...), reprend victorieusement le ballon.
Et après un festival de passes ratées et de contrôles approximatifs, un de mes milieux me fera même l'insulte de tenter une frappe de 30 mètres... "On sait jamais", qu'il a sûrement tenté de me dire en levant les épaules.
1 à 0, ça sera le score final. Dommage, parce qu'il y avait la place pour ramener un point cet après-midi.

DSK Gomel - FC Veras Nesvizh 1/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Madzhid (6 jours)

Après trois rencontres sans victoire, il est temps de réagir, avec la réception du FC Rudensk. L'équipe n'aura pas long comme voyage, puisque c'est une ville du sud de Minsk.
Et devant un public en délire de 284 personnes, la première période sera de bonne facture, avec beaucoup d'occasions. Mais aucun but. La chance semble enfin nous sourire quand l'arbitre exclue un défenseur adverse pour une faute en qualité de dernier défenseur, peu avant la pause.
Mais de manière incompréhensible, cette supériorité numérique va nous tuer pendant quelques minutes. Et Rudensk en profitera pour ouvrir le score...
Heureusement, ce but va nous réveiller, et on va largement dominer le reste du match. On sera récompensés par un pénalty généreusement offert, pour une "faute" sur Shumeiko, qui s'est simplement laissé tomber. De toute façon, vu notre budget, on sera jamais accusés de corruption. C'est Kondratev, notre arrière-gauche, qui se chargera de la sentence. Un partout, ça sera le score final, et c'est une déception.

FC Veras Nesvizh - FC Rudensk 1/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Kondratev (pen 82)

Lida est une charmante ville de l'ouest de la Biélorussie, où un peu plus de 96 000 personnes vibrent pour le FC Lida, l'équipe de football locale. Seconde du classement après 5 journées, l'équipe surprend, et régale ses fans. Du coup, c'est dans nos petits souliers qu'on se rend là-bas.
Et on va rapidement se faire dominer, et prendre un but. Ca se complique donc sérieusement.
On réagira tout de même, grâce à Tsigalko, qui égalisera. But finalement refusé pour un hors-jeu complètement imaginaire... Faut dire que quand on voit le niveau des joueurs, faut pas s'étonner de celui des arbitres.
En seconde période, on touchera pas beaucoup le ballon, mais on ne prendra pas d'autre pion. A l'arrivée, courte défaite, mais défaite quand même. Ca devient dur, mais la trêve de dix jours à venir devrait nous permet de recharger les batteries.

FC Lida - FC Veras Nesvizh 1/0

Située dans le sud de la Biélorussie, et habitée par quelques 52 000 habitants, la ville de Slonim se déplace chez nous. Plus exactement son équipe de football. Pour nous, c'est victoire impérative.
Et la rencontre va idéalement démarrer puisqu'on obtiendra un pénalty dès la 8ème minute de jeu. Tsigalko a donc l'opportunité de devenir, avec deux buts, notre meilleur buteur ! Mais c'était sans compter sur une frappe dévissée, finissant sa course 32 mètres plus loin, au pied du ramasseur de balle, qui n'en demandait pas tant. Là, ça commence à me gaver sévère.
A la demi-heure de jeu, Tsigalko (encore lui) trouvera le moyen de frapper au-dessus de la barre, à quelques 2 mètres du but.
Et bien évidemment, dans ce genre de match à la con, c'est bien sûr l'équipe adverse qui ouvre le score, sur sa première occasion, et à l'issue d'un vieux cafouillage finissant en poteau rentrant. C'est beau.
Et c'était pas assez difficile et laborieux comme ça, il a fallu que mon arrière-gauche décide de tacler par derrière les deux pieds levés, au beau milieu du terrain, comme ça, pour déconner. Carton rouge, et on terminera à 10.
Mais contre toute attendre, Shumeiko partira en contre, traversera tout le terrain, et centrera pour la tête de Tsigalko, qui cette fois ne laissera aucune chance au portier adverse ! Enfin ! Le second but de l'ex-international biélorusse, et l'égalisation ! Ouf.
En fin de match, on va prendre le jeu à notre compte, pousser, et finalement, sur un nouveau centre de Shumeiko, c'est Denisyuk qui viendra tacler le ballon dans le but, et nous offrir la victoire !!! Succès aussi inespéré qu'important !

FC Veras Nesvizh - Kommunalnik Slonim 2/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (67), Denisyuk (90)
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Duboenko (64)

Grodno. Ville de l'extrême ouest du pays, peuplée de 317 000 habitants. Son club, le Belcard Grodno, est notre prochain adversaire.
13ème du championnat, son début de saison est médiocre. C'est donc une bonne opportunité pour nous d'aller chercher une seconde victoire de suite pour basculer dans la première moitié de tableau.
Mais après une rencontre équilibrée et ouverte, on ne décrochera pas mieux qu'un nul mérité, 0 à 0. L'arbitre a distribué 9 cartons, dont 2 rouges (1 de chaque côté). Je soupçonne vraiment les arbitres d'être payés au carton...

Belcard Grodno - FC Veras Nesvizh 0/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Kondratev (47)

Second déplacement de suite. On se rend à Mikashevichi, province de la ville de Brest, au sud ouest du pays. 5ème du classement, à 3 points de la tête, le club compte sur cette réception pour monter sur le podium.
On part donc pas favoris, mais on va pourtant bien démarrer. Une nouvelle fois, on va obtenir un pénalty, à la demi-heure de jeu. Et cette fois, Tsigalko ne va pas rater la cible. Il trouve la lucarne droite, et nous permet d'ouvrir le score, en même temps que d'inscrire son troisième but en championnat. 1 à 0, ça sera le score à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, on va doubler la mise, à l'issue d'une belle action collective. C'est Afonasenko qui va centrer en retrait, pour la frappe imparable de Denisyuk.
On part pour s'imposer sans trop de difficultés, mais un nouveau but gag va nous donner quelques sueurs froides. Le centre-tir de l'ailier gauche adverse sera en effet débilement boxé dans ses propres filets par notre gardien.
On va ensuite tenir le score, jusqu'à la 92ème minute. Stain, tout juste entré en jeu à la place de Tsigalko, se laisse tomber dans la surface. Pénalty. Il se fera justice (enfin il confirmera l'injustice plutôt) lui-même. 3 à 1, score final. Excellente victoire ! Le Granit, c'est pas si solide que ça en fait.

Granit Mikashevichi - FC Veras Nesvizh 1/3
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (pen 31), Denisyuk (49), Stain (pen 90+3)

Enfin. On arrive enfin au dernier match de ce très long mois de Mai. Et il aura lieu chez nous, après deux déplacements de suite, ponctués par un bilan de 4 points.
En recevant Svetlogorsk, ville située à l'est du pays, on a une opportunité intéressante de terminer ce mois par une victoire, face au 15ème du classement. Une victoire qui nous permettrait de revenir dans le premier tiers du tableau.
En confiance, j'ai donc mis une équipe résolument offensive, pour prendre d'assaut leur défense. Mais Tsigalko a encore décidé de faire des siennes. Dès la 5ème minute, il tacle par derrière le défenseur adverse. Carton rouge, et 85 minutes à 10. Merci mec...
A l'arrivée, ça fera donc un bon 0 à 0 pourri. Voilà ce que ça fait de plomber le match d'entrée...

FC Veras Nesvizh - Khimik Svetlogorsk 0/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (5)

Le ventre mou.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Bon, après un début de mois inquiétant, on a bien relevé la tête, et on termine même sur quatre rencontres sans défaite.
Mais c'est toujours aussi fragile. Le niveau de jeu est pauvre de manière général. Aucun secteur à négliger. Les gardiens sont des passoires, les défenseurs laissent des espaces énormes, les milieux récupèrent tout sauf les ballons, et les buteurs visent les spectateurs.
Malgré tout, pour mon équipe, c'était un peu mieux ces derniers matches, notamment défensivement. A confirmer.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
TiagoSplitter
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 971
 

Re: Qui vivra, Veras !

de TiagoSplitter 12 nov 2010 - 18:23

PUTAIN, tu es pour moi élu écrivain du mois direct ! tu es l'homme qui a retrouvé MAXIM TSIGALKO :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect: :respect:
Nasribery est devenu TiagoSplitter. Deal with it.

Mon XI de rêve : Walter White / Hand Moody - Tiago Splitter - Ron Swanson - Richard Gasquet / Vincent Chase - Roger Federer / Dexter Morgan - Benjamin Corgnet - Will McAvoy / Gabriel Batistuta
yienyien7
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 168
 

Re: Qui vivra, Veras !

de yienyien7 12 nov 2010 - 19:55

Maxim Tsigalko l entraineur 2001/2002 mon joueur le plus fort de tout les FM réunis :respect:
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 13 nov 2010 - 11:39

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Une défense qui va mieux.

"Déplacement" à Minsk, pour y affronter le CKVICh. Un match important face à une équipe classée derrière nous. Une bonne occasion de les laisser à distance.
Et dès le début, on va prendre la mesure de notre adversaire, en enchainant les occasions. Mais à la pause, malgré quelques occasions nettes, le score est vierge.
En seconde période, on accentue encore un peu plus notre domination, et on obtient un pénalty, que s'empresse de rater Kondratev... Après ça, Afonasenko tente une frappe à angle fermé sur la gauche... transversale. On commence donc à sentir venir le traquenard, mais l'arbitre en décide autrement. Il siffle un second pénalty pour nous, encore une fois pour une faute quasi inexistante. Cette fois, c'est Afonasenko qui s'en charge, et qui ouvre le score d'une puissante frappe au sol. Ouf !
Et l'arbitre continue ensuite son arbitrage à sens unique, en expulsant un joueur adverse, à un quart d'heure du terme. Non, aucun cachet ne lui sera versé par le club...
On en terminera là, par une nouvelle victoire, à 12 contre 11. On poursuit notre série d'invincibilité qui s'élève maintenant à cinq rencontres.

CKVICh Minsk - FC Veras Nesvizh 0/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Afonasenko (pen 69)

Le podium se rapproche.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


On semble enfin trouver notre vitesse de croisière. La défense va mieux, et est même la meilleure du championnat ! Du coup, on joue plus sereinement, et on a de meilleurs résultats. Le tout est de faire durer cette série maintenant !

Trois semaines plus tard, on accueille l'équipe réserve de Gomel pour le 1er tour de la coupe de Biélorussie.
Et grâce à deux buts signés Petrikeev et Molashko, deux remplaçants, on s'impose facilement, et on prend notre ticket pour le tour suivant.

FC Veras Nesvizh - Gomel-2 2/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Petrikeev (17), Molashko (34)

Au second tour, on accueillera Neman Grodno, club de Top League.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 14 nov 2010 - 21:10

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Essoufflés, mais toujours en vie.

Après avoir battu l'équipe réserve quelques jours auparavant, place à l'équipe 1 ! Gomel est une ville du sud-est de la Biélorussie, peuplée de quelques 500 000 habitants.
Et d'entrée de jeu, on va confirmer notre euphorie actuelle en marquant un but grâce à Afonasenko, parti seul en contre, qui a trompé le portier adverse. On joue la 2ème minute !
Mais seulement trois minutes plus tard, Denisiuk perd un ballon, et pète un câble. Gros tacle avec coup de pied dans les genoux de l'adversaire, et carton rouge... C'est ce qu'on appelle un début de match agité...
Du coup, ben on va un peu laisser le ballon à Gomel. Mais forts de nos trois rencontres toutes compétitions confondues sans encaisser de but, on va réussir à tenir jusqu'à la pause.
On tiendra même jusqu'à l'heure de jeu, avant d'encaisser un but gag (pour changer). Contre-attaque, centre, ballon qui rebondit sur le genou, et but. C'est pitoyable. C'est biélorusse quoi. Et ça fait un partout.
Mais une nouvelle fois, on va montrer de grosses ressources mentales. Corner de Afonasenko, et but de Madzhid, son deuxième de la saison (son troisième si on compte celui marqué contre notre camp).
On va tenir ce brillant résultat jusqu'au bout ! Magnifique victoire devant notre public, et en infériorité numérique !

FC Veras Nesvizh - FC Gomel 2/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Afonasenko (2), Madzhid (76)
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Denisyuk (5)

Déplacement à Baranovichi. C'est pas très loin de chez nous, mais c'est beaucoup plus peuplé, avec 173 000 habitants.
On en est à six rencontres sans défaite en championnat, et on se rend donc au FC Baranovichi, 16ème et lanterne rouge. Le match piège, en somme.
Et ça va vite se confirmer. Même pas une minute de jeu, et ouverture du score des locaux... Et loin de se replier derrière pour défendre, Baranovichi continue son pressing, et manque de peu de doubler le score à plusieurs reprises avant la pause.
On a donc limité la casse, et au retour des vestiaires Stain va se charger de remettre les deux équipes à égalité, d'une belle frappe au sol.
L'égalisation fait du bien, et Baranovichi semble couler. On domine largement, sans parvenir à marquer. Mais une nouvelle fois, l'arbitre semble vouloir nous faire gagner, puisque Tsigalko, se cassant la gueule tout seul dans la surface, obtient un pénalty, dans les arrêts de jeu... Pas d'euphorie, on se calme. On comprend mieux pourquoi on a été le chercher au chômage, puisqu'il ratera en beauté le tir au but. Dans la continuité de l'action, Kondratev écope de son second carton jaune, et ne fini pas le match (encore une fois)... L'anarchie totale règne dans le stade, et on en terminera là, avec ce piteux nul.

FC Baranovichi - FC Veras Nesvizh 1/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Stain (50)
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Kondratev (90+2)

On accueille après cette débâcle un énième club de Minsk. Pas le plus fort de la ville, mais il est leader ! Avec 9 victoires en 13 rencontres, le club file vers la Top League. A nous de les freiner.
Malheureusement, les visiteurs vont rapidement prendre le jeu à leur compte, et ouvrir le score, peu avant le quart d'heure de jeu.
On arrive à tenir, avant même d'égaliser juste avant la pause, grâce à Stain. Mais en seconde période, on va couler, et encaisser deux buts coup sur coup.
A l'arrivée, on marque un arrêt dans notre série de huit matches sans défaite. Rien de dramatique, mais le podium s'éloigne, et surtout les deux premières places.

FC Veras Nesvizh - Akadem Slavia Minsk 1/3
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Stain (43)

Déplacement à Pinsk, 2ème du classement. Si on veut rêver de promotion, c'est ce genre de match qu'il faut gagner.
Et ça va idéalement démarrer, puisque Tsigalko, parti en contre, se présente seul devant le portier adverse, et remporte son duel. On aura ensuite trois opportunités de doubler le score, en vain.
Après la pause, on va payer nos occasions manquées, en concédant l'égalisation sur la première occasion des locaux. Dur.
Et quelques minutes après, on encaissera même un second but. Et malgré une opportunité d'égaliser, on s'incline. Un résultat dur à avaler.

Pinsk-900 - FC Veras Nesvizh 2/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (5)

Dernière rencontre du mois, avec la réception du Slavia Mozyr. Il s'agit de la première rencontre des matches retour. A l'aller, on avait remonté trois buts, pour arracher le nul trois partout.
C'est un match crucial, pour ne pas sombrer en fond de tableau.
On va bien le démarrer, de manière offensive, mais aucun but ne sera marqué avant la pause.
Il faudra pour ça attendre un corner de Denisyuk pour Madzhid, peu avant l'heure de jeu. Après ça, un joueur adverse se fera expulser, nous permettant de terminer sereinement ce match. Victoire importante !

FC Veras Nesvizh - Slavia Mozyr 1/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Madzhid (54)

Au milieu.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Pour la montée, sauf grosse série de victoires, il faut oublier. On va malgré tout se donner à fond, sait-on jamais.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 15 nov 2010 - 18:29

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Deux renforts bienvenus.


Jamais sélectionné.
19 ans.
188 cm / 88 kilos.
DC/MDF
Sans contrat.
Clubs précédents : RUOR (Bié), BATE (Bié)



2 sélections jeune / 0 but.
25 ans.
186 cm / 82 kilos.
MDGC/MODG
Sans contrat.
Clubs précédents : RUOR (Bié), Lokomotiv-96 (Bié), Snov (Bié), Kommunanilk (Bié)



Bon, ok, ce sont tout sauf des stars. Mais il me fallait impérativement ces deux profils pour compléter un peu l'effectif, et permettre à mes joueurs de mieux se reposer en pouvant faire plus de turn-over. A eux d'apporter leurs qualités (même s'ils n'en ont visiblement pas beaucoup).
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 16 nov 2010 - 17:37

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



La montée s'éloigne.

On démarre ce mois par notre deuxième tour de coupe de Biélorussie. Pas un objectif majeur donc. On accueille le club de Neman Grodno, pensionnaire de Top League.
On commencera mal, en prenant un but sur pénalty, mais Madzhid encore lui coupera une nouvelle fois la trajectoire d'un corner de Denisyuk pour égaliser. Mais avant la pause, on encaissera encore un but évitable, notre gardien ne parvenant pas à capter une balle au sol...
De retour sur le terrain, on donnera tout pour revenir, en vain.
La coupe, ça sera pour une autre fois.

FC Veras Nesvizh - Neman Grodno 1/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Madzhid (17)

Premier déplacement des deux qui nous sont réservés consécutivement pour démarrer ce mois en championnat. Et ce n'est pas le plus facile. On se rend à Smorgon, 3ème.
Le début de rencontre est équilibré, et les deux équipes ont des occasions. Mais on finira par craquer les premiers, avant la pause. Sur un centre anodin, mon gardien ne prend pas la peine de sortir pour capter la balle, et laisse l'attaquant placer une tête qui fait mouche. Non seulement les gardiens sont nuls, mais ils sont feignants...
En seconde période, on ne lâchera pas. On prendra même une certaine emprise sur ce match, avant d'arracher l'égalisation en toute fin de match, sur une belle frappe de Shumeiko. Un partout score final, et c'est complètement mérité.

FC Smorgon - FC Veras Nesvizh 1/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Shumeiko (89)

Second déplacement, chez la lanterne rouge du championnat. Rechitsa n'a plus connu la victoire depuis sept rencontres toutes compétitions confondues, et vient de s'incliner deux fois de suite à domicile, en championnat, et en coupe. Victoire impérative donc, mais prudence, c'est le genre de match que je n'aime pas beaucoup.
Et mes doutes se confirment, puisque la première période sera désastreuse, des deux côtés. Aucune occasion, et un match ennuyeux à mourir.
Heureusement, on va rapidement marquer en seconde période. Shumeiko au centre, Tsigalko à la réception pour une tête piquée imparable.
Shumeiko, décidément en grosse forme, inscrira même, peu après, un coup-franc de 30 mètres ! 2 à 0, le match est plié !
Plus aucun but ne sera marqué, et on s'impose donc le plus logiquement du monde.

Vedrich Rechitsa - FC Veras Nesvizh 0/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (50), Shumeiko (57)

Réception de Gomel, 2ème ex-aequo du classement, cinq points devant nous et invaincu depuis onze matches. Autrement dit, une victoire est capitale pour rêver encore à la montée.
Le match est de qualité, et même si la première période se termine sur un score vierge, les deux équipes ont eu les occasions pour marquer.
Dès le début de la seconde période, Shumeiko, en forme olympique, déborde et voit son centre coupé par Afonasenko, qui ouvre le score !
On tiendra cet excellent résultat vingt minutes, avant un corner déposé sur la tête d'un défenseur adverse.
Malheureusement, un coup-franc à cinq minutes du terme, déposé là-encore parfaitement sur la tête du buteur de Gomel cette fois sonnera le glas de nos espoirs de victoire aujourd'hui, et sûrement de montée. C'est dur.

FC Veras Nesvizh - DSK Gomel 1/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Afonasenko (51)

Y croire jusqu'au bout.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Bon, soyons honnête, la montée sera maintenant dure à aller chercher. Le maintien semble acquis en tout cas, c'est déjà ça.
Le mois de Septembre nous réserve cinq rencontres, dont trois à l'extérieur. Un mois charnière.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 17 nov 2010 - 20:19

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Un mois irrégulier.

Déplacement compliqué chez une équipe qui joue encore la montée, et qui doit donc s'imposer.
Pourtant, on va réaliser une première période de bonne facture. Et peu après la demi-heure de jeu, Denisyuk va ouvrir le score, en taclant un ballon relâché par le gardien suite à une frappe de Tsigalko.
Au retour des vestiaires, on va tenir ce résultat, avant de craquer à vingt minutes du terme.
Un partout, ça sera le score final. Une bonne opération malgré tout.

FC Rudensk - FC Veras Nesvizh 1/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Denisyuk (37)

Réception de Lida, formation classée 10ème. On doit donc faire le plein de points.
Et on ne va pas tarder à prendre le dessus sur notre adversaire du jour. A peine vingt minutes de jouées quand Stain part en contre côté gauche et sert Shumeiko, seul second poteau. Ca fait but, et ça nous lance parfaitement.
Dix grosses minutes plus tard, Afonasenko lance Stain en profondeur. Ce dernier, passeur sur le premier but, envoie un boulet de canon en lucarne opposée, pour le 2 à 0.
En seconde période, Breschenko va rentabiliser son transfert à 0 euro en délivrant un joli centre pour la tête victorieuse de Tsigalko.
Première grosse victoire à domicile ! Ca fait du bien !

FC Veras Nesvizh - FC Lida 3/0
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Shumeiko (20), Stain (34), Tsigalko (80)

A Slonim, on a une bonne opportunité de sérieusement revenir en haut de tableau, à condition de réaliser un bon match. Notre adversaire du jour reste en plus sur quatre défaites de suite. En général j'aime pas trop ce genre de matches, mais là j'ai envie d'être po-si-tif !
Mais mon optimisme n'a pas déteint sur mes joueurs. Car, pourtant en forme et en confiance, on laissera lors de la première période le ballon aux locaux. Sans conséquences.
Au retour des vestiaires, un rush de Tsigalko côté gauche permettra à Shumeiko, encore lui, d'ouvrir le score !
Slonim pousse ensuite, mais Shumeiko part en contre, avant de servir Tsigalko, qui butte sur le portier. Denisyuk, qui trainait par là, double le score !
2 à 0, ça sera le score final. Excellente opération. De plus, avec ce second match consécutif sans prendre de but, on devient la meilleure défense du championnat !

Kommunalnik Slonim - FC Veras Nesvizh 0/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Shumeiko (62), Denisyuk (81)

Le Granit Mikashevichi nous rend visite. 13ème du championnat, le club n'a plus gagné depuis trois rencontres. Une nouvelle fois, l'occasion est belle de poursuivre notre belle forme, et de s'imposer pour croire encore un peu à la montée.
Mais à l'issue d'un match bien pourri, on fera pas mieux qu'un 0 à 0 décevant, vu notre forme. Le seul point positif, c'est qu'on boucle notre troisième rencontre sans encaisser de but, une vraie performance.

FC Veras Nesvizh - Granit Mikashevichi 0/0

Dernier match du mois, avec un déplacement chez une nouvelle équipe de bas de tableau.
Pour nous, le match se résumera à un nom : Gomak. Le buteur adverse plantera trois buts, et nous fait redescendre sur Terre.
Une défaite sèche, brutale, et plutôt inattendue. Au moins maintenant c'est clair : la montée, on oublie.

Khimik Svetlogorsk - FC Veras Nesvizh 3/0

Garder la sixième place.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Il reste six rencontres. Et pour nous, l'objectif est clair, garder notre place actuelle.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
polozed
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 520
Partie FM: Marseille-Tours
 

Re: Qui vivra, Veras !

de polozed 18 nov 2010 - 12:59

confiance...
c'est faisable vu le nombre de but que t'encaisse
Il n'y a pas de plus beau but que celui marqué au coup de sifflet final...
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 18 nov 2010 - 19:59

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Le public en a pour son argent.

Voilà un mois qui peut nous faire engranger pas mal de points, puisqu'on disputera trois des quatre rencontres au programme à domicile. Première d'entre elles avec la réception de Grodno, équipe qui ne gagne plus depuis quatre matches.
Le début de match sera poussif, mais Tsigalko parviendra à ouvrir le score. Parti dans le dos de la défense, il remportera son duel d'une somptueuse frappe molle au centre du but, bien ratée par le "gardien".
Après la pause, l'arbitre sifflera pour nous pénalty pour... euh... pour effleurage de main de la part du défenseur sur Tsigalko. Ouais ça déconne pas avec la violence en Biélorussie. Du coup Tsigalko va pas se priver d'inscrire son premier doublé sous nos couleurs !
Cet avantage sera malheureusement immédiatement annulé par la réduction du score adverse. Pire encore, on trouve le moyen d'encaisser un autre but sur l'engagement. C'est fort.
Tsigalko ratera ensuite lamentablement un face à face avec le goal (on va pas lui demander le triplé non plus hein), et on en termine donc là avec ce résultat nul, qui porte bien son nom.

FC Veras Nesvizh - Belcard Grodno 2/2
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (33, pen 64)

Seconde réception de suite, avec ce match face à Minsk, 11ème du classement. Après ce piteux nul, mes joueurs doivent se rattraper.
Ca sera sans Madzhid, blessé par Tsigalko à l'entrainement...
Malgré ça, avant la 20ème minute de jeu, on obtiendra un pénalty... Je jure qu'on n'a pas passé de partenariat avec les arbitres. Mais du coup, Tsigalko commence à s'habituer à tirer les pénos, et inscrit son 9ème but de la saison.
On atteindra la pause avec ce court avantage. Enfin on aurait dû. On prend l'égalisation dans les arrêts de jeu, mes trois défenseurs regardant sans rien faire le ballon pendant que l'adversaire le tacle pour marquer.
Mais on va pas douter longtemps. Enfin un quart d'heure quoi, le temps de la pause. On inscrira un second but dès le retour, par Shumeiko.
Le reste de la mi-temps sera plutôt à chier, donc ça se finira sur ce score de 2 à 1 pour nous. Bonne opération.

FC Veras Nesvizh - CKVICh Minsk 2/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Tsigalko (pen 19), Shumeiko (46)

Premier et seul déplacement du mois, à Gomel. C'est un match compliqué, mais on n'a rien à perdre.
Malgré tout, on touchera pas beaucoup de ballons. Seul mon gardien brillera à vrai dire, lorsqu'il arrêtera un pénalty ! En fait il a pas entendu le sifflet de l'arbitre, et il est donc resté au centre, là où le buteur avait choisi de tirer. Et là, paf, c'est l'arrêt !
Cet exploit aura en fait pas servi à grand chose puisqu'on encaissera quand même l'unique but du match en seconde période. Défaite logique, mais honorable.

FC Gomel - FC Veras Nesvizh 1/0

Match largement à notre portée face à Baranovichi. On se doit de s'imposer.
Pourtant, ça va mal partir, puisqu'on sera menés à la pause. Heureusement, l'arbitre va encore avoir le carton facile, et expulsera un des joueurs adverses. Du coup, ben on va égaliser. Un centre de Shumeiko étant magnifiquement dévié dans le but par... un défenseur adverse.
Et là, on se dirige vers un nul décevant, quand, dans les arrêts de jeu, surgi Tsigalko. Il récupère un centre de Denisyuk, et fusille le gardien ! 10ème but pour l'ex-international, et celui-là nous offre les trois points.

FC Veras Nesvizh - FC Baranovichi 2/1
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] CSC (65), Tsigalko (90+3)

Objectif sixième place.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Bon ben maintenant c'est clair, on montera pas cette année. L'objectif étant maintenant de terminer à la meilleure place possible. Si on peut gagner quelques centimes d'euros, on se privera pas.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 19 nov 2010 - 19:21

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



Fin de saison périlleuse.

Dernier déplacement de l'année. Chez le leader. Rien à perdre donc.
Et on va plutôt réaliser un bon match, tenant le futur champion en échec sur sa pelouse. Match certes un peu terne, mais c'est un bon résultat pour nous.
Finalement, l'homme du match sera l'arbitre, avec sept cartons jaunes distribués.

Akadem-Slavia Minsk - FC Veras Nesvizh 0/0

Avant le dernier match de la saison ma secrétaire veut me parler.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

... Après vérification, tous les joueurs nominés sont étrangers. En fait ce n'est pas pour nommer le boulet de l'année, mais le meilleur étranger de l'année. Ca aurait été marrant remarque.

Retour au jeu. Le FC Smorgon sera notre dernier adversaire pour cette saison 2010.
Après le champion, c'est son dauphin qu'on affronte.
Et on s'en rendra vite compte, lorsque nos visiteurs vont ouvrir le score. Heureusement, à la réception d'un centre de Afonasenko, Shuneiko égalisera avant la pause.
Malheureusement, on ne mettra pas longtemps avant de craquer à nouveau, au tout début de la seconde période.
Un troisième but viendra mettre un terme à nos ambitions pour ce match.
Une défaite malvenue, puisqu'on perd plusieurs places au classement.

FC Veras Nesvizh - FC Smorgon 1/3
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] Shumeiko (36)

Une décevante 8ème place.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Bon, 8ème. Pas si mal. On nous pronostiquait 9ème. Je pense qu'on aurait pu faire un peu mieux, les barrages pour la montée finissant quand même à 13 points.
La défense a été bonne globalement, puisqu'on termine avec la 4ème meilleure du championnat. C'est surtout l'attaque qui aura été brouillonne avec la 10ème du championnat. On essaiera donc de dénicher un buteur au mercato, mais ça sera dur, surtout vu notre budget, et sachant que notre principale source de revenue est.. la collecte de fond !
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 20 nov 2010 - 12:13

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



On récapitule.

Première division.
Champion et promu : Akadem-Slavia Minsk
Vice-champion et barragiste : FC Smorgon
Meilleurs buteurs du championnat : Sukhoveev (Slavia Mozyr) 20 - Verstak (FC Smorgon) 18 - Krugliy (FC Lida) 16.
Meilleurs passeurs : Dobrovolskiy (FC Lida) 13 - Zukhov, Savinov (Akadem-Slavia Minsk) 12.

Top League.
Champion : BATE Borisov
Vice-champion : FC Minsk
Troisième : Neman Grodno
Barragiste descente : Dinamo Brest
Relégué : Partizan Minsk

Coupe.
(en cours)

En Europe.
BATE Borisov : éliminé au 3ème tour qualif' LDC face au FC Copenhague (0/3 et 0/4), puis au 4ème tour qualif' de l'EL face à Porto (1/2 et 0/1).
Dinamo Minsk : éliminé au 3ème tour qualif' de l'EL face à Galatasaray (0/4 et 0/1).
Torpedo-Zhodino : éliminé au 3ème tour qualif' de l'EL face à Stuttgart (1/2 et 0/3).
Dnepr-Transmach Mogilev : éliminé au 3ème tour qualif' de l'EL face à Lausanne (0/1 et 0/1).


Statistiques de l'équipe.

Attaque : 10ème avec 35 buts marqués.
Défense : 4ème avec 32 buts encaissés.
Meilleurs buteurs : Tsigalko 10 - Stain, Shumeiko 6.
Meilleurs passeurs : Denisyuk, Shumeiko 8 - Afonasenko 7.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
Piecow
Membre
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2088
 

Re: Qui vivra, Veras !

de Piecow 21 nov 2010 - 12:16

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux][Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]
FC Veras Nesvizh
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]



L'inter-saison.

La première chose à retenir de ce mercato est ma prolongation personnelle de contrat. Le président a visiblement été conquis par la 8ème place de l'an passée. Tant mieux.
J'ai ensuite prolongé mon meilleur buteur, Maxim Tsigalko. En fin de contrat fin 2011, il a signé pour un an de plus. Un mec recruté pour une bouchée de pain et trois morceaux de sucre qui termine la saison avec 10 pions, après tout, c'est pas si mal (même s'il doit y avoir 4 pénos dans le tas).
Après ça, notre gardien titulaire cette saison, prêté par le Dinamo Minsk, a refusé un nouveau prêt chez nous. Qu'il aille pourrir en réserve tiens.

Puis les deux premières recrues sont arrivées. Aleksey Hodneyvich, buteur de 23 ans et Igor Berezko, milieu de 28 ans, sont venus garnir les rangs de notre équipe. Deux transferts gratuits, les joueurs étant sans club.

Jamais sélectionné.
23 ans.
182 cm / 75 kilos.
BT.
Sans contrat.
Clubs précédents : Rudensk (Bié), SKVICh (Bié).


Jamais sélectionné.
28 ans.
182 cm / 80 kilos.
MC/MOC.
Sans contrat.
Clubs précédents : Luninets (Bié), BATE (Bié), Pinsk (Bié).


Quelques jours après ces premières informations de notre mercato, les supporters ont élu leur joueur de l'année. Il s'agit de Madzhid, notre défenseur central de 25 ans, auteur d'une excellente saison, et déjà convoité par quelques club de Top League. Un trophée globalement mérité, même si son début de saison nous avait un peu fait peur. Mais il a su revenir et se montrer décisif, en marquant notamment trois buts.

Visiblement, le président n'est pas pressé de faire de son club un club de Top League. Lors d'une réunion d'inter-saison, il m'a dit vouloir une place dans le milieu de tableau. Ce à quoi j'ai répondu que je visais moi la première partie de tableau. J'suis un peu plus ambitieux mais pas complètement con non plus hein.
Du coup, le budget prévu à 18k est monté à 22k. Vous la sentez la différence hein ?

Également, il a été annoncé que le club a réalisé un profit de 95k au cours de la dernière année, notamment grâce aux retransmissions TV (oui, y'a la télé en Biélorussie) qui ont rapporté 60k. Chiffre qui représente pas moins de 20% du chiffre d'affaire, s'élevant lui à 475k.

Retour au mercato. J'ai assisté à un match entre chômeurs (oui ben on fait comme on peut hein), et repéré deux ou trois joueurs intéressants. Probablement un voire deux contrats vont être formulés.
En effet, dans le tas d'incapables, un excellent milieu défensif camerounais m'a tapé dans l'oeil. Seulement j'me suis rapidement rappelé qu'aucun étranger n'était toléré en première division. Il faut monter en Top league pour ça. Pour une fois qu'un joueur potable était disponible...

Finalement, on démarrera le championnat avec la même équipe que l'année dernière, plus les deux recrues. Aucun départ n'est à signaler, excepté le retour de prêt de notre gardien.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Les matches amicaux.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Globalement, c'est une excellente préparation. Globalement. Parce qu'après trois victoires en autant de matches, on a réussi à perdre face à... notre équipe réserve. Y'a mieux pour préparer le premier match de championnat.

La première rencontre, justement, elle sera à domicile. Et comme l'an passé également, on en aura deux de suite. Avant deux déplacements consécutifs... Ils conçoivent les calendriers avec un coup dans le pif à mon avis. Enfin bref.

[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]


Même si elles ont lieu à domicile, les deux premières rencontres serton difficiles. Le partizan Minsk descend de Top League, et le Slavia Mozyr a terminé 7ème l'an passé, soit une place devant nous.

C'est donc parti pour une seconde année, qui je l'espère sera synonyme de montée, même si ça sera très, très dur.
[Image non affichée : lien mort ou lien défectueux] [Image non affichée : lien mort ou lien défectueux]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités